DÉCOUVERTE DES VESTIGES D’UNE ANCIENNE CITÉ ENGLOUTIE | Historia

You are here

DÉCOUVERTE DES VESTIGES D’UNE ANCIENNE CITÉ ENGLOUTIE

Il y a 1700 ans, une cité romaine de l’actuelle Tunisie a été en partie engloutie et détruite par un tsunami. Une cité peu connue dans les sources anciennes, dont des vestiges viennent toutefois d’être découverts par une équipe d’archéologues tunisiens et italiens. Retour sur une découverte exceptionnelle…


Photo: National Heritage Institute
Tunisie

Néapolis, ancienne cité romaine :

>
(Source)

C’est tout juste au sud-ouest de l’actuelle ville de Nabeul en Tunisie que se trouve le site archéologique d’une partie d’une ancienne ville romaine qui s’appelait Néapolis. À l’époque romaine, les habitants de cette région s’étaient associés à Carthage lors du conflit contre l’Empire romain en expansion et la ville avait conséquemment été détruite en 148 av. J.-C. Elle fut par la suite reconstruite par les Romains, avec une culture beaucoup plus près de l’Empire italien que celle des Carthaginois. 


(Source)

Nos informations et sources sur la ville sont hélas très limitées, mais les fouilles archéologiques des dernières années ont révélé que la cité avait une spécialité dans la fabrication du garum, une sauce à base de poisson fermenté très populaire notamment à Rome. Le garum était en effet le condiment par excellence des habitants de la capitale de l’Empire!

Une cité ravagée par un important tsunami :


Photo: National Heritage Institute
Tunisie

L’auteur romain Ammien Marcellin nous mentionne cette ville dans ses écrits, nous révélant qu’elle a été en grande partie ravagée par un important tsunami le 21 juillet 365 de notre ère. De récentes fouilles sous-marines viennent tout juste de confirmer cette histoire, mettant au jour 20 hectares de vestiges de rues, de commerces et…de cuves qui servaient à la production du fameux garum!


Photo: National Heritage Institute
Tunisie

Ce tsunami de l’an 365 après J.-C. avait été provoqué par un puissant séisme qui n’avait pas qu’affecté la côte tunisienne, mais avait aussi durement touché la ville d’Alexandrie en Égypte de même que l’île de Crète selon Mounir Fantar, directeur de la mission archéologique. Le tsunami avait cependant ravagé une bonne partie de la ville côtière de Néapolis, forçant de ce fait un déplacement des activités de salaison de poisson et de production du garum.

De nouvelles fouilles à suivre dont les photos au cours des prochains mois risquent d’être très intéressantes!

Vous avez aimé cet article? Historia vous propose de lire aussi RARE DÉCOUVERTE D'UNE ÉPAVE MINOENNE VIEILLE DE 4000 ANS et PALMYRE, UN SITE HISTORIQUE UNIQUE AU MONDE.

Spécialisée en histoire ancienne, Evelyne Ferron enseigne l’histoire de l’Antiquité à l’Université de Sherbrooke et à l’Université du Québec à Chicoutimi, ainsi que l’histoire générale au Collège Mérici, à Québec. Chroniqueuse-historienne à la radio et intervenante à la télévision sur des sujets historiques très  variés, elle a le nez constamment plongé dans l'actualité  afin de faire des liens entre le passé et aujourd’hui.

Retrouvez-la aussi sur Twittersur sa page Facebook ou encore sur la communauté Historiophiles.

 

 

 

 

Nouveaux épisodes

L’un des sept

La malédiction d'Oak Island s4 é13

Les bijoux de Marie-Antoinette

La malédiction d'Oak Island s4 é12

Les eaux noires de l'île Verte

Chasseurs d'épaves s3 é1

QUIZ

Le Canada célèbre son 150e anniversaire et les...
On vous invite à tester vos connaissances sur la...