DES PREUVES DU LIEU DE DÉPART DES INVASIONS DE JULES CÉSAR EN ANGLETERRE? | Historia

You are here

DES PREUVES DU LIEU DE DÉPART DES INVASIONS DE JULES CÉSAR EN ANGLETERRE?

Ce mercredi, des archéologues britanniques ont fait une annonce qui fera certainement couler beaucoup d’encre dans les prochaines semaines. Ils croient avoir découvert des preuves archéologiques attestant du lieu d’où le célèbre Jules César aurait amorcé son invasion de l’Angleterre en 54 av. J.-C…


Photo: Université de Leicester

Les fouilles et les données :


Photo: Université de Leicester

C’est dans le cadre de fouilles préventives dans le Kent, dans le cadre d’un projet de construction d’une route, que les archéologues ont fait la découverte d’un site intriguant qui a nécessité des fouilles et des analyses approfondies. Il s’agissait des vestiges d’une ancienne forteresse qui semblait romaine et similaire à ceux découverts notamment en France, faisant anciennement partie des Gaules. 


La structure défensive mise au jour
Photo: Université de Leicester

Le site couvre plus de 20 hectares et est situé dans la baie de Pegwell, un site idéal pour pouvoir arrimer plusieurs bateaux et donc stratégique pour une invasion des côtes britanniques en 54 av. J.-C. En plus des vestiges des murs d’une forteresse, les archéologues ont aussi mis au jour des armes et des ossements humains qui leur ont permis de dater le site du 1er siècle av. J.-C. Parmi les armes découvertes se trouve notamment une pointe de javelot, que les Romains appelaient le pilum, typique de ce fait des armes de l’armée romaine de l’époque de César (et plus tard).

 
Pointe de pilum
(Source)

Des concordances avec le récit de Jules César :


Édition de 1783
(Source)

La découverte a rapidement laissé penser aux archéologues de l’Université de Leicester que le site pouvait être celui de l’arrivée de Jules César en Bretagne antique. Le célèbre général romain serait en effet arrivé avec ses navires par l’Est des côtes anglaises en 54 av. J.-C. et laisse quelques indices, bien que peu détaillés, sur le lieu de son arrivée dans son œuvre « La guerre des Gaules ». 

 
(Source)

Jules César raconte entre autres comment sa flotte a quitté ce qu’est aujourd’hui la France pour les côtes anglaises dans la nuit du 4 juillet 54 av. J.-C., ses navires poussés davantage vers l’est en raison de forts vents et de forts courants. Bien que le site actuel semble assez loin des côtes, l’eau aurait été beaucoup plus près de la forteresse au Ier siècle av. J.-C.

Une découverte et des analyses à suivre avec grand intérêt!

Vous avez aimé cet article? Historia vous propose de lire aussi Vie et mort des gladiateurs romains et Une impressionnante mosaïque romaine découverte à Chypre.

Spécialisée en histoire ancienne, Evelyne Ferron enseigne l’histoire de l’Antiquité à l’Université de Sherbrooke et à l’Université du Québec à Chicoutimi, ainsi que l’histoire générale au Collège Mérici, à Québec. Chroniqueuse-historienne à la radio et intervenante à la télévision sur des sujets historiques très  variés, elle a le nez constamment plongé dans l'actualité  afin de faire des liens entre le passé et aujourd’hui.

Retrouvez-la aussi sur Twittersur sa page Facebook ou encore sur la communauté Historiophiles.

 

  

 

 

Nouveaux épisodes

Par les liens du sang Partie 2

La malédiction d'Oak Island s4 é16

Par les liens du sang Partie 1

La malédiction d'Oak Island s4 é15

Des rondins et des pierres

La malédiction d'Oak Island s4 é14

QUIZ

Nous voici donc entrés activement dans la période des...
Le Canada célèbre son 150e anniversaire et les...