EXPO 67 ET LES GRANDES EXPOSITIONS UNIVERSELLES | Historia

You are here

EXPO 67 ET LES GRANDES EXPOSITIONS UNIVERSELLES

Il y a 50 ans cette année avait lieu un événement qui a permis au monde de découvrir Montréal et à travers elle le Québec, mais qui a aussi éveillé les gens d'ici à la richesse et la diversité culturelle de nombreux pays.


(Source)

Montréal s'ouvre sur le monde:

Alors que le Canada célèbre les cent ans de la Confédération, Montréal accueille un événement d'envergure internationale qui marquera à jamais son histoire. Le 28 avril 1967, la ville inaugure sa grande exposition universelle qui durera jusqu'au 27 octobre et qui parviendra à attirer quelque 50 millions de visiteurs!


(Source)

Le projet avait été présenté au Bureau des expositions internationales (BEI) à Paris, qui favorisait à cette époque la ville de Moscou. Mais en 1962, lorsque l'URSS a retiré sa candidature, le maire de Montréal Jean Drapeau a insisté sur la candidature de sa ville et le BEI a non seulement choisi Montréal, mais a aussi décider de classer l'exposition dans la première catégorie, l'obligeant à couvrir toutes les nouveautés liées à l'homme du monde contemporain.


Pierre Dupuy montrant le futur site de l’exposition à André Malraux en présence du maire Jean Drapeau, 14 octobre 1963
Photo: Archives de Montréal

L'équipe en charge de l'événement a choisi de situer l'exposition au centre du fleuve Saint-Laurent et des travaux majeurs ont par conséquent été nécessaires dès l'obtention officielle de l'événement. Il a fallu entre autres doubler la superficie de l'île Sainte-Hélène et créer une nouvelle île, celle de Notre-Dame, pour un total de 600 hectares de nouvelle surface. Pour y parvenir, on estime que plus de 25 millions de tonnes de terre et de roc ont été transportés, dont une bonne partie provenait du site de construction du métro de Montréal!


(Source)

Sous le thème de "Terre des hommes", inspiré par le roman éponyme d'Antoine de Saint-Exupéry, près de 90 pavillons (thématiques, culturels, gouvernementaux, organisations internationales, technologiques, etc.) ont été mis en place pour l'événement et 62 pays y ont participé. 


Crédits: BANQ
(Source)

Dans la grande tradition des expositions universelles:


La reine Victoria inaugure la grande exposition du Prince Albert
1851
(Source)

Expo 67 s'inscrit dans une longue tradition d'expositions universelles, dont les origines remontent à Londres au 19e siècle. En effet, l'histoire des premières expositions universelles remonte à l'Angleterre, pays à l'origine de la révolution industrielle et de nombreuses inventions liées à ce phénomène. C'est pour présenter les innovations technologiques de l'Empire britannique que le Prince Albert, époux de la reine Victoria, a mis en place la première exposition universelle à Londres en 1851, qui se voulait un événement d'une telle envergure que le monde entier allait se tourner vers l'Angleterre. Un édifice exceptionnel fut ainsi construit à Hyde Park, composé surtout de fer et de verre, donnant l'impression de circuler dans une immense serre. Il fut surnommé "le palais de cristal".



(Source)

Cet événement a été un immense succès qui a attiré des personnages célèbres comme Charles Darwin, les soeurs Brontë, Samuel Colt (inventeur du pistolet) et Lewis Carroll. On estime que près de 6 millions de personnes, un chiffre impressionnant pour l'époque, ont visité l'exposition en 1851 pour voir les premiers appareils photo, des diamants, des pistolets, des nouveaux modèles de baromètres, etc. 



(Source)

À partir de ce moment-là, les expositions universelles ont commencé à se succéder, afin de créer des ponts entre les pays européens, mais aussi avec l'Orient. Au départ, ces fêtes géantes devaient répondre à trois enjeux socio-économiques de la fin du XIXe siècle, soit d'éduquer la population en l'intéressant aux arts et aux innovations technologiques, de fournir une vitrine aux inventeurs et aux artistes et de permettre une meilleure visibilité de certains produits à l'international.

Ne manquez pas l'épisode sur l'Expo 67 le mercredi 13 septembre 20h30. Michel discutera de ce palpitant moment de l’histoire du Québec en compagnie de l’ex-ministre et journaliste Liza Frulla. Celle-ci racontera qu’elle a travaillé tout l’été à l’Expo 67 à titre d’hôtesse et qu’elle en a gardé bien des souvenirs. Les commentaires historiques d’Evelyne Ferron viendront bonifier les propos de notre invitée!

Voyez un extrait de l'épisode : 

 

Spécialisée en histoire ancienne, Evelyne Ferron enseigne l’histoire de l’Antiquité à l’Université de Sherbrooke et à l’Université du Québec à Chicoutimi, ainsi que l’histoire générale au Collège Mérici, à Québec. Chroniqueuse-historienne à la radio et intervenante à la télévision sur des sujets historiques très  variés, elle a le nez constamment plongé dans l'actualité  afin de faire des liens entre le passé et aujourd’hui.Vous la retrouverez aux côtés de Michel dans la saison 2 de l'Amérique de Michel Barrette

Retrouvez-la aussi sur Twitter, sur sa page Facebook ou encore sur la communauté Historiophiles.

 

 

 

 

Nouveaux épisodes

Une visite chez Franco

Truck non stop s2 é5

Slip Yoke

Truck non stop s2 é6

Chronique du marais

La malédiction d'Oak Island s4 é3

QUIZ

Le Canada célèbre son 150e anniversaire et les...
Pour souligner comme il se doit la nouvelle émission d...