FEMMES MARQUANTES DE L'HISTOIRE DU QUÉBEC | Historia

You are here

FEMMES MARQUANTES DE L'HISTOIRE DU QUÉBEC

Le mois de mars est le mois de l'histoire des femmes, une façon de mettre en lumière celles qui dans tous les domaines, ont contribué à changer le monde depuis l'Antiquité à travers l'éducation, la politique, l'informatique, les sciences et tant d'autres sphères. Saisissons l'occasion pour nous intéresser à trois femmes qui ont chacune à leur façon œuvré pour le Québec. 


Marie Gérin-Lajoie

(Source)

1- Marie de l'Incarnation (1599-1672):


Par Hugues Pomiier, 1672
(Source)

Les débuts de la colonisation et du peuplement en Nouvelle-France furent difficiles et l'établissement et le développement de la société canadienne-française n'aurait pas été le même sans le travail acharné des religieuses dans les domaines de l'éducation et des soins. Marie Guyard, mieux connue sous le nom de Marie de l'Incarnation, est à cet égard une des figures marquantes de l'histoire de la Nouvelle-France et de celle plus large de l'éducation au Québec.

 
Enseignant à de jeunes filles amérindiennes
(Source)

Jeune femme pieuse qui a reçu l'appel de Dieu en France, elle rêvait de grands espaces et de grands défis. La Nouvelle-France fut ainsi le meilleur choix, alors qu'on cherchait des religieuses pour éduquer les enfants des colons, évangéliser ceux des Amérindiens et apporter des soins. Le 4 mai 1639, le Saint-Joseph quitta la France vers le Nouveau Monde avec elle et des consœurs ursulines mais aussi augustines. Le 1er août 1639, les voyageuses arrivaient à Québec.

Tout était à faire, à construire. Marie de l'Incarnation se révéla être une étonnante femme d’affaires qui sut, malgré les épreuves comme l'incendie de sa demeure, toujours trouver des solutions pour aider les autres. Éduquée, elle savait négocier, rédiger des contrats et surtout défendre les droits de sa communauté contre certains colons qui tentèrent à l'occasion de lui ravir ses concessions. Mais on lui reconnait surtout la création des bases des premières écoles pour les jeunes filles dans la colonie. Pendant 33 ans, elle assista ainsi les Canadiens-Français dans leur établissement difficile en Nouvelle-France et avec patience, parvint à éduquer les jeunes amérindiennes, qui d'après les témoignages d'époque, semblaient l'apprécier. 

2- Marie Gérin-Lajoie (1890-1971)


(Source)

Parlant d'éducation, nous ne pouvons passer sous silence la première femme à avoir obtenu un baccalauréat ès arts au Québec, Marie-Gérin Lajoie. Il faut dire qu'elle était issue d'une famille bourgeoise très active intellectuellement et militante. Son père était un avocat petit-fils du journaliste Étienne parent et sa mère faisait partie des premières femmes à défendre activement les droits des femmes au Québec.


(Source)

Pas étonnant que leur fille Marie ait très vite épousé les causes sociales et féministes et notamment milité pour que les femmes aient accès aux études supérieures, tout comme sa mère! En 1908, sa mère avait en effet participé à la fondation de l’École d’enseignement supérieur,  affilié à l'Université Laval de Marie Gérin-Lajoie devint ainsi en 1911 la première bachelière ès arts canadienne-française à décrocher un tel diplôme au Québec. 

Mais comme les femmes n'étaient pas admises dans les universités francophones, elle poursuivit elle-même ses études en sciences sociales et écrivit des articles dans La Bonne Parole, le journal de la Fédération nationale Saint-Jean-Baptiste. En 1918, elle décida d'aller aux États-Unis pour suivre des cours à l’Université Columbia en service social, ce qui lui permit ensuite de travailler auprès des familles défavorisées de la ville de Montréal. Toute sa vie, elle a lutté et travaillé afin de créer une société québécoise plus égalitaire, plus juste.

3- Madeleine Parent (1918-2012):


Avec Michel Chartrand 
(Source)

Côté luttes et engagement social, le nom de Madeleine Parent ne peut être passé sous silence. Après des études en sociologie à la fin des années 1930 à l'Université McGill, pendant lesquelles elle s'était déjà jointe à plusieurs associations étudiantes, elle choisit, rare pour l'époque, de travailler dans le milieu syndical. 


(Source)

On reconnait notamment ses actions syndicales militantes des années 1946-1947, alors qu'elle défendait avec ardeur les ouvriers du textile. Madeleine fut arrêtée une première fois à cette époque sous Maurice Duplessis, pendant la grève de l'usine de Dominion Textile à Valleyfield, puis pendant la grève de Lachute. Elle fut cependant blanchie par la suite en Cour d'appel.

Cette vie militante la porta aussi vers les luttes pour les droits des femmes, au nom desquelles elle prit régulièrement la parole dans les années 1970. La peintre Marcelle Ferron disait par ailleurs d'elle qu'elle était une des femmes les plus importantes de son époque, celle qui essayait vraiment de changer le Québec. Mais ces combats, dans une société encore fermée aux femmes actives en politique, lui valurent de nombreuses insultes publiques qui ne l'ont pourtant jamais arrêtée de travailler au nom de ceux et celles qui n'avaient pas de voix... 

Et vous, quelles femmes de l'histoire du Québec auriez-vous choisies?

Vous avez aimé cet article? Historia vous propose de lire aussi Que savons-nous vraiment de Cléopâtre ? et Quand Montréal brûlait...

Spécialisée en histoire ancienne, Evelyne Ferron enseigne l’histoire de l’Antiquité à l’Université de Sherbrooke et à l’Université du Québec à Chicoutimi, ainsi que l’histoire générale au Collège Mérici, à Québec. Chroniqueuse-historienne à la radio et intervenante à la télévision sur des sujets historiques très  variés, elle a le nez constamment plongé dans l'actualité  afin de faire des liens entre le passé et aujourd’hui.

Retrouvez-la aussi sur Twittersur sa page Facebook ou encore sur la communauté Historiophiles.

 

  

 

Nouveaux épisodes

Créer - Gilbert Rozon

D'hier à Montréal s1 é4

Thunderbird 1956 et Volvo 1937

FantomWorks: mécanos d'exception s3 é4

Prier - Denis Bouchard

D'hier à Montréal s1 é3

QUIZ

Pour souligner comme il se doit la nouvelle émission d...
Vous êtes un mordu du hockey sur glace, un véritable...