GILLES VILLENEUVE DANS L'HISTOIRE DE LA COURSE AUTOMOBILE | Historia

You are here

GILLES VILLENEUVE DANS L'HISTOIRE DE LA COURSE AUTOMOBILE

Pour des passionnés de F1 comme Michel Barrette et Pierre Houde, Gilles Villeneuve est une icône. Un statut international qui lui est attribué pour ses exploits sur le circuit et un style de conduite assez unique. Et si on le replaçait dans le contexte de l'histoire de la course automobile?


(Source)

Une carrière relativement courte mais marquante

C'est en 1957, alors qu'il n'est encore qu'un enfant, que Gilles Villeneuve a commencé à tenir un volant... en compagnie de son père bien évidemment. Si les voitures et la vitesse l'intéressent de ce fait très tôt, c'est dix ans plus tard, en 1967, qu'il participe à ses premières courses à Berthierville... en compétition de motoneige!


En 1972
(Source)

En 1973, il fait ses débuts en Formule Ford et commence déjà à se distinguer pour sa conduite quelque peu spectaculaire. Il faut dire qu'il était passé entre-temps à l'école de pilotage de Jim Russell. Il termine avec le titre de champion du Québec et remporte l'année suivante le Championnat du monde de motoneiges à Eagle River au Wisconsin. 


(Source)

Sa véritable carrière en course automobile démarre en 1976 alors qu'il remporte neuf victoires sur dix épreuves en Formule Atlantique, en faisant un champion à surveiller. L'année suivante, en 1977, il participe ainsi à sa première course de Formule 1 à Silverstone en Grande-Bretagne. Rapide, parfois téméraire et dangereux au volant, Gilles Villeneuve se démarque rapidement de ses concurrents au cours de sa carrière en F1 qui a duré de 1977 à 1982.


L'accident de Zolder en 1982
(Source)

Le 8 mai 1982, alors qu'il est au volant de sa Ferrari lors des qualifications du Grand Prix de Belgique à Zolder, Gilles Villeneuve perd la vie dans un tragique accident. Après un accrochage avec la voiture du pilote Jochen Mass, à une vitesse d'environ 200 km à l'heure, le corps du pilote est littéralement projeté de sa voiture. Un accident marquant qui a amené certaines modifications quant aux normes de sécurité sur les circuits.

Moteurs, pneus et vitesse: petite histoire de la course automobile


(Source)

Avant d'atteindre ce genre de vitesse et de concourir sur des circuits fermés, la course automobile a connu toute une évolution. On peut la faire remonter aux chars romains antiques, dont les courses étaient assez spectaculaires avec des obstacles au centre de la piste, comme des statues et des obélisques, vers lesquels les conducteurs essayaient constamment de pousser leurs adversaires. Ces courses étaient tellement populaires que le Circus Maximus pouvait accueillir environ 250 000 spectateurs!



L'Obéissante
(Source)

Les premières voitures ont pu être inventées et constamment améliorées à partir du moteur à vapeur en 1873. Amédée Bollée a construit un véhicule appelé l'Obéissante à cette époque qui pouvait, miracle en 1873, atteindre les 40 km/heure et conduire 12 personnes. Grâce à des ingénieurs de la compagnie Serpollet/Peugeot, il a été possible de réduire la taille des chaudières et de compacter davantage les véhicules.

 


Course Paris-Rouen
(Source)

Moteurs à gaz dilaté, à explosion avec du gaz d'éclairage, diverses tailles de roues en bois... les ingénieurs et ceux qu'on appelle aussi les "patenteux" ont créé de nombreuses voitures au fil des années, de plus en plus stables et solides. La première course automobile officielle a donc eu lieu le 22 juillet 1894 entre Paris et Rouen. 32 participants, roulant en moyenne 22km/hrs, ont fait la course. Le gagnant s'appelait Albert Lemaître et il remporté l'épreuve en... 6 heures et 51 minutes!


La Jamais Contente
(Source)

La première voiture à atteindre les 100 km/heure l'a fait en avril 1899 et est une voiture électrique créée par un ingénieur du nom de Camille Jenatzy. Sa "Jamais Contente" car il n'était jamais satisfait, avait une forme de torpille et était alimentée par deux batteries électriques bien soutenues par des roues sur... pneumatiques! Les pneus allaient alors faire partie de l'univers automobile et à l'aube du 20e siècle, les courses automobiles ont commencé à être communes et courues. Le problème toutefois était qu'elles étaient organisées sur les grandes routes, ce qui a provoqué de nombreux accidents.


(Source)

Voilà comment la France et d'autres pays comme l'Angleterre et les États-Unis vont prendre la décision d'organiser les courses sur des circuits fermés qui donneront naissance à la Formule 1 dans les années 1950, après quelques années d'établissement de règles de plus en plus claires quant au déroulement des courses et la construction des véhicules.

Une histoire qui se poursuit et qui évolue au gré des améliorations des voitures!

Voyez un extrait de l'épisode

Ne manquez pas la diffusion de cet épisode de l'Amérique de Michel Barrette le mercredi 6 septembre 20h30, également disponible sur le web le lendemain de sa diffusion. En compagnie du journaliste sportif Pierre Houde, Michel Barrette présente les nombreux objets de sa collection.

 

Spécialisée en histoire ancienne, Evelyne Ferron enseigne l’histoire de l’Antiquité à l’Université de Sherbrooke et à l’Université du Québec à Chicoutimi, ainsi que l’histoire générale au Collège Mérici, à Québec. Chroniqueuse-historienne à la radio et intervenante à la télévision sur des sujets historiques très  variés, elle a le nez constamment plongé dans l'actualité  afin de faire des liens entre le passé et aujourd’hui. Vous la retrouverez aux côtés de Michel dans la saison 2 de l'Amérique de Michel Barrette

Retrouvez-la aussi sur Twitter, sur sa page Facebook ou encore sur la communauté Historiophiles.

 

 

  

 

 

Nouveaux épisodes

Une visite chez Franco

Truck non stop s2 é5

Slip Yoke

Truck non stop s2 é6

Chronique du marais

La malédiction d'Oak Island s4 é3

QUIZ

Le Canada célèbre son 150e anniversaire et les...
Pour souligner comme il se doit la nouvelle émission d...