L'ÉPAVE D'UN NAVIRE DE LA NOUVELLE-FRANCE RESTAURÉE AU TEXAS | Historia

You are here

L'ÉPAVE D'UN NAVIRE DE LA NOUVELLE-FRANCE RESTAURÉE AU TEXAS

Elle s'appelait « La Belle » et a fait naufrage au Texas au XVIIe siècle, alors qu'un explorateur français du nom de René-Robert Cavelier, Sieur de La Salle, cherchait à atteindre le Mississippi. Retrouvée en 1995, cette épave vient enfin d'être restaurée et pourra bientôt être exposée. Profitons de cette annonce pour nous intéresser certes à ce bateau vieux de 330 ans, mais aussi à ce personnage méconnu de notre histoire que fut Cavelier de La Salle.


(Source)

La découverte et la restauration:


(Source)

En 1995, des archéologues ont découvert une épave en bois, qui semblait être un ancien navire français par le type d'artefacts qu'elle contenait. Les archéologues, qui cherchaient depuis longtemps des traces des navires de l'expédition de René-Robert Cavelier de La Salle vers le Mississippi et la Louisiane, firent face à un véritable casse-tête, surtout que des restes en bois de plus de 300 ans n'allaient pas être faciles à sortir de l'eau sans les endommager de manière irréversible.


Photo: La plateforme pour étudier l'épave

Des textes français, des témoignages d'Espagnols du XVIIe siècle qui avaient jadis découvert l'épave et des analyses du bois et des artefacts ont permis de conclure que les restes étaient ceux de La Belle, un navire construit en France en 1684, qui devait servir à l'exploration entre autres du Mississippi avec trois autres navires. Le bateau mesurait à l'origine 16 mètres de long et 4.3 mètres de large et était pensé pour longer les côtes et naviguer des eaux de rivières et de fleuves. 


(Source)

Ce navire sombra moins de deux ans après sa construction, en raison de deux tempêtes successives qui l'empêchèrent d'atteindre le Mississippi, en plus de mauvaises données géographiques qui menèrent les marins plutôt vers les côtes du Texas. Des 27 membres d'équipage, six semblent avoir survécu au naufrage dans la baie de Matagorda en 1686. Il aura fallu 17 ans pour remonter l'épave et la restaurer. 

Qui était Cavelier de La Salle?


Photo: La Salle réclame la Louisiane pour la France, Jean-Adolphe Bocquin, XIXe siècle

Natif de Rouen en Normandie, René Robert Cavelier, fils d'un père bourgeois impliqué dans l'industrie du drap, eut la chance d'être éduqué chez les Jésuites au milieu du XVIIe siècle. Cela lui a permis de développer des connaissances en mathématiques, en astronomie, en géographie, en cartographie et même sur les instruments de navigation comme l'astrolabe. En effet, les Jésuites étaient des missionnaires et possédaient des connaissances variées rares pour l'époque. 


(Source)

Il désira rapidement voyager et bien qu'il rêvait de la Chine mythique, son premier voyage fut dans la colonie de la Nouvelle-France, son frère vivant à Ville-Marie. Il arriva à l'été 1667 avec déjà en tête le rêve de trouver un passage maritime vers la Chine. Il se fit octroyer une seigneurie dans le sud-ouest de Ville-Marie qui'il nomma Saint-Sulpice. Il s'en occupa pendant deux ans, hébergeant au passage des Iroquois afin d'apprendre leur langue. C'est grâce à ces contacts qu'il découvrit l'existence de la rivière Ohio et de possibilités d'explorations en Amérique du Nord.


Photo: Louis XIV 

Il se mit dès lors à rêver de la possibilité de trouver un passage vers la Chine par ce qu'il appelait la mer du Sud. Il rencontra Jean Talon en 1669 et partit à la tête d'une première expédition vers les Grands Lacs au nom du roi Louis XIV.

L'explorateur assassiné:


(Source)

Il mena au total trois expéditions au cours de sa vie. La première sur les lacs Érié et Ontario, l'autre sur le Lac Michigan dans le contexte d'une mission diplomatique pour le gouverneur Frontenac et la troisième vers la Louisiane (1682-1687), à laquelle la Belle appartient.


Photo: L'expédition de La Salle en Louisiane en 1684 par Théodore Gudin (La Belle se trouve à gauche)

La Salle voulut atteindre la région connue aujourd'hui sous le nom de Louisiane, en l'honneur de Louis XIV, en prétextant la nécessité de sécuriser le territoire pour mieux le surveiller et éviter ainsi une arrivée des Espagnols sur les terres françaises. Bien que Louis XIV ait trouvé la découverte de cette région inutile, il chargea La Salle d'y fonder une colonie en 1684. Le voyage fut une catastrophe, marqué par les épidémies, le manque de vivres, la perte des navires et au final... les mutineries.


Photo: Baie de Matagorda

En février 1687, il ne restait que 36 personnes de son équipage, alors sur le chemin du retour vers Ville-Marie pour aller chercher des renforts. Les Espagnols semblaient en effet intéressés à ralentir la progression française dans la région. De ce que nous en savons, le tempérament trop irritable de La Salle en vint à énerver certains de ses compagnons et un de ses hommes finit par lui tirer dessus à bout portant au Texas. 

Cette triste fin a nui à sa notoriété et il est resté de lui La Chine, surnom de son ancienne seigneurie, lui qui rêvait d'atteindre cette contrée par la mer. Pourtant, il est le premier Européen à avoir voyagé du sud du Mississippi vers le Golfe du Mexique...

Vous avez aimé cet article? Historia vous propose de lire aussi Une épave sous le World Trace Center? et Rare découverte d'une épave minoenne

Spécialisée en histoire ancienne, Evelyne Ferron enseigne l’histoire de l’Antiquité à l’Université de Sherbrooke et à l’Université du Québec à Chicoutimi, ainsi que l’histoire générale au Collège Mérici, à Québec. Chroniqueuse-historienne à la radio et intervenante à la télévision sur des sujets historiques très  variés, elle a le nez constamment plongé dans l'actualité  afin de faire des liens entre le passé et aujourd’hui.

Retrouvez-la aussi sur Twittersur sa page Facebook ou encore sur la communauté Historiophiles.

Nouveaux épisodes

Le facteur génie

Nos ancêtres les extraterrestres s7 é5

Une visite chez Franco

Truck non stop s2 é5

Slip Yoke

Truck non stop s2 é6

QUIZ

Nous voici donc entrés activement dans la période des...
Le Canada célèbre son 150e anniversaire et les...