LA CÉLÈBRE VÉNUS DE MILO POURRAIT-ELLE ÊTRE RESTITUÉE À LA GRÈCE? | Historia

You are here

LA CÉLÈBRE VÉNUS DE MILO POURRAIT-ELLE ÊTRE RESTITUÉE À LA GRÈCE?

Elle est une des statues les plus célèbres de la Grèce antique et réside présentement au Louvre. La Vénus de Milo, sculptée dans le marbre vers la fin du IIe siècle av. J.-C., émerveille par sa grâce et sa beauté et fait présentement partie des trésors que la Grèce, et plus précisément l’île de Milos, aimerait récupérer…


(Source)

Un trésor grec en France :


Photo : MDWolinksi

Cette semaine, des élus de l’île de Milos, où cette statue a été découverte par un agriculteur en 1820 et lieu qui lui donne son nom, ont donné une entrevue à Euronews en expliquant leur souhait de récupérer un des trésors les plus populaires du Musée du Louvre. Le député Zampeta Tourlou soulignait que les élus croient que «la statue est une immigrée et qu'il est temps de la ramener en Grèce». Le président de la République hellénique a même demandé aux Grecs en général d’envoyer des messages de soutien pour ce retour en 2020, afin de célébrer les 200 ans de sa découverte. 


Vue de l’ancienne salle du Tibre
Joseph Warlencourt, 1845
(Source)

Avec les marbres du Parthénon, présentement au British Museum, voici donc un nouveau dossier légal dans le domaine du rapatriement d’antiquités pour la Grèce. Mais est-ce possible? Comme le Louvre possède l’œuvre depuis plus d’un siècle, et qu’il s’agit d’une des pièces maîtresses du musée, les possibilités de la récupérer sont plutôt minces…

Un véritable chef-d’œuvre antique :


(Source)

Après sa spectaculaire découverte sur l’île de Milos en 1820, cette statue n’a cessé de susciter l’émerveillement et d’être analysée. Elle attirer les amateurs d’art antique depuis bientôt 200 ans en raison notamment de sa grâce, difficile à obtenir avec une sculpture de marbre. La femme nous apparaît comme délicate, douce et un drap semble glisser de sa taille, dévoilant à peine l’aube du fessier. 


(Source)

Nous savons que contrairement à d’autres statues de marbre, elle a été réalisée à l’aide de deux blocs et travaillée en plusieurs parties séparément qui ont ensuite été reliées par des fixations. Cette technique de sculpture était assez commune à l’époque hellénistique (323-30 av. J.-C.) dans les Cyclades où l’œuvre a été créée autour de l’an 100 av. J.-C. Nous savons aussi que cette statue, qui semble représenter la déesse de l’amour Aphrodite chez les Grecs ou Vénus chez les Romains, portait à l’origine des bijoux dont nous ne voyons aujourd’hui que les trous laissant penser à  un bracelet, des boucles d’oreilles et un bandeau dans ses cheveux.

Comme pour beaucoup de statues de marbre de l’époque, il est très possible qu’elle ait été peinte à l’époque… ce qui devait relativement changer son apparence! Avez-vous déjà pu la voir de près?

Vous avez aimé cet article? Historia vous propose de lire aussi Femmes marquantes de l'histoire du Québec et Surprenante découverte de squelettes enchainés à Athènes.

Spécialisée en histoire ancienne, Evelyne Ferron enseigne l’histoire de l’Antiquité à l’Université de Sherbrooke et à l’Université du Québec à Chicoutimi, ainsi que l’histoire générale au Collège Mérici, à Québec. Chroniqueuse-historienne à la radio et intervenante à la télévision sur des sujets historiques très  variés, elle a le nez constamment plongé dans l'actualité  afin de faire des liens entre le passé et aujourd’hui.

Retrouvez-la aussi sur Twittersur sa page Facebook ou encore sur la communauté Historiophiles.

 

  

 

 

Nouveaux épisodes

Créer - Gilbert Rozon

D'hier à Montréal s1 é4

Thunderbird 1956 et Volvo 1937

FantomWorks: mécanos d'exception s3 é4

Prier - Denis Bouchard

D'hier à Montréal s1 é3

QUIZ

Pour souligner comme il se doit la nouvelle émission d...
Vous êtes un mordu du hockey sur glace, un véritable...