LA PRESERVATION DU PATRIMOINE DU TITANIC | Historia

You are here

LA PRESERVATION DU PATRIMOINE DU TITANIC

Auréolé de légendes, de mystère, d'histoires tragiques et d'autres héroïques, le Titanic est le navire le plus connu au monde. La découverte et les explorations sur son épave ont toujours alimenté la couverture médiatique qui l'entoure. Pour les plongeurs qui visitent le site, est-il possible de remonter des objets à la surface?


(Source)

Les origines du RMS Titanic:


Le navire à son départ de Southampton le 10 avril 1912
(Source)

Au début du XXe siècle, la compétition était féroce entre les compagnies maritimes européennes. L’Allemagne et le Royaume-Uni se partageaient la mer en Grande-Bretagne, le principal compétiteur de la White Star Line, La Cunard Line, venait de mettre en service deux navires dont la vitesse leur a valu le surnom de «lévriers des mers» : le Lusitania et le Mauretania.

Face à cette concurrence, la White Star Line construisit la classe Olympic dont faisaient partie l’Olympic, le Britannic et... le Titanic.

(Source)

Ces nouveaux navires étaient conçus pour traverser l’océan Atlantique tout en proposant à leurs passagers un luxe inégalé. L’Olympic, un jumeau du Titanic, a effectué quelques voyages avant de participer à la Première Guerre mondiale. En service de nouveau après la guerre, il a été démoli en 1937. C’était un bateau que prenait souvent Charlie Chaplin. Le Britannic était quant à lui en construction lors du naufrage du Titanic. Plusieurs changements lui seront par ailleurs apportés après le célèbre naufrage. Réquisitionné pour la guerre, il a été touché par une mine et a fait naufrage en Grèce en 1916.


L'Olympic à gauche et le Titanic à droite
(Source)

Le Titanic a quant à lui quitté Southampton en Angleterre le 10 avril 1912 à midi pour un premier voyage inaugural vers New York. Il a  atteint Cherbourg (France) à 18 h 30, puis Queenstown (Irlande) le lendemain midi. Les Irlandais qui ont embarqué à ce moment-là  étaient en grande majorité des passagers de 3ième classe, immigrant vers les États-Unis. 



(Source)

Il y avait alors environ 2 200 passagers à bord du Titanic. Le 14 avril 1912 à 23 h 40, au sud de Terre-Neuve, il a heurté  un iceberg. Le bateau a sombré dans la nuit du 14 au 15 avril, vers 2h20, entraînant dans les eaux glacées entre 1490 et 1520 passagers.

Épave et patrimoine:


Robert Ballard
(Source)

L'épave du célèbre navire a finalement été localisée le 1er septembre 1985 par le professeur d'océanographie  Robert Ballard. L'évolution de la technologie maritime a permis plusieurs explorations sur le navire depuis, qui se trouve à plus de 3821 mètres de profondeur!


Botte près de l'épave
Photo: AP

Beaucoup d'objets découverts depuis le naufrage se trouvent dans une exposition permanente du musée maritime de l'Atlantique à Halifax, mais aussi dans plusieurs collections privées. Alors que de plus en plus de plongeurs se risquent à explorer les restes du Titanic, peuvent-ils conserver les objets découverts?


Photo: National Geographic

Dans les faits, non. Une loi protège l’épave du Titanic et les objets qu’elle contient. S’ils sont repêchés, les objets ou morceaux d’épaves ne peuvent pas être vendus. Les plongées sont contrôlées par la National Oceanic and Atmospheric Administration et les objets récupérés sont placés dans une collection à fin d'exposition, gérés à priori par une organisation qui porte le nom de RMS Titanic. Ce qui est permis pour la vente à des collectionneurs privés? Le charbon qui était à bord du Titanic ou des résidus de rouille d’un morceau de coque qui a été repêché. 

Ces ventes fournissent des fonds pour assurer la préservation et la conservation des artéfacts repêchés.

 

Ne manquez pas l'épisode de l'Amérique de Michel Barrette sur le Titanic, diffusé le mercredi 1er novembre à 20h30. Le naufrage du Titanic est sans contredit un événement qui a marqué l’imaginaire collectif du XXe siècle. Michel se penche sur le sujet en compagnie du comédien Jean-Nicolas Verreault, qui voue une grande passion à cette tragédie. À l’aide d’objets de sa collection personnelle et d’objets empruntés à d’autres collectionneurs, Michel et son invité feront le tour du sujet, accompagnés par les commentaires de l’historienne Evelyne Ferron..

Voyez un extrait : 

Spécialisée en histoire ancienne, Evelyne Ferron enseigne l’histoire de l’Antiquité à l’Université de Sherbrooke et à l’Université du Québec à Chicoutimi, ainsi que l’histoire générale au Collège Mérici, à Québec. Chroniqueuse-historienne à la radio et intervenante à la télévision sur des sujets historiques très  variés, elle a le nez constamment plongé dans l'actualité  afin de faire des liens entre le passé et aujourd’hui.Vous la retrouverez aux côtés de Michel dans la saison 2 de l'Amérique de Michel Barrette

Retrouvez-la aussi sur Twitter, sur sa page Facebook ou encore sur la communauté Historiophiles. 

 

Nouveaux épisodes

L’un des sept

La malédiction d'Oak Island s4 é13

Les bijoux de Marie-Antoinette

La malédiction d'Oak Island s4 é12

Les eaux noires de l'île Verte

Chasseurs d'épaves s3 é1

QUIZ

Le Canada célèbre son 150e anniversaire et les...
On vous invite à tester vos connaissances sur la...