UNE FOSSE COMMUNE DE L'ÉPOQUE DE LA PESTE NOIRE DÉCOUVERTE EN ANGLETERRE | Historia

You are here

UNE FOSSE COMMUNE DE L'ÉPOQUE DE LA PESTE NOIRE DÉCOUVERTE EN ANGLETERRE

Au XIVe siècle, la peste bubonique a emporté des dizaines de millions de personnes un peu partout en Europe. Si les peintures et récits liés à cette épidémie nous font réaliser l'horreur de cette maladie au Moyen Âge, nous avons toutefois peu de preuves physiques des effets de cette maladie. Nous pourrons toutefois les comprendre davantage dans les prochains mois, puisqu'une fosse commune contenant des squelettes de pestiférés de cette époque vient d'être mise au jour dans le Lincolnshire...


Photo: Université de Sheffields

Une découverte rarissime:


Photo: Université de Sheffields

Si d'autres charniers de la Grande Peste ont été découverts à Londres et ailleurs en Europe, bien qu'en quantité limitée, la découverte d'une fosse commune sur un site proche de l’hôpital de l’abbaye de Thornton, dans le Lincolnshire, est plus exceptionnelle. En effet, selon les archéologues qui ont fait la découverte, ce site témoigne de la difficulté de gérer un tel fléau pour de petites communautés en dehors des centres urbains, donc avec peu de moyens.


Photo: Université de Sheffields

Les archéologues ont découvert les squelettes de 48 personnes; des femmes, des hommes et 27 enfants, lors de travaux sur un site qui est aujourd'hui un champ de pâturage pour les moutons. Afin de confirmer leurs théories, des échantillons d'ADN, prélevés de la pulpe des dents des squelettes, ont été envoyés à l'Université de McMaster en Ontario. Les analyses ont confirmé que les personnes étaient atteintes de la peste bubonique, qui semble s'être rapidement répandue dans la région du Lincolnshire au cours du printemps 1349. 

Selon l'archéologue Hugh Willmott, une telle sépulture témoigne de l'incompréhension de la maladie et surtout du fardeau de gestion des morts à cette époque. Malgré le facteur de contagion, les gens ont inhumé les morts de la façon la plus simple possible. 

La Peste Noire, un véritable fléau au 14e siècle:


Le triomphe de la mort par Pieter Brugel, vers 1592
(Source)

La peste bubonique, causée par la bactérie Yersinia pestis et transmise par les piqûres de puces, est caractérisée entre autres par des fièvres, des douleurs musculaires, de la fatigue, puis par l'apparition de «bubons», soit des ganglions enflés et douloureux. En l'absence de traitement au Moyen Âge, l'infection se répandait rapidement dans le corps et tuait les gens en moins de trente-six heures.


(Source)

Cette Grande Peste arriva en Occident en novembre 1347 par le port de Marseille et se répandit très rapidement partout en Europe. Une partie de la population était alors plus sujette à souffrir et mourir de la maladie car à cette époque, l'expansion démographique des deux derniers siècles avait fait pression sur les terres agricoles et les périodes de disettes et de famines étaient devenus fréquentes. Les gens étaient par conséquent plus affaiblis et moins résistants face à une telle maladie contagieuse. 


(Source)

Comme la maladie était inconnue et que les gens comprenaient mal le phénomène de la contagion, les moyens de contrer le fléau étaient souvent limités aux quarantaines pour les familles touchées et aux évacuations des villages et des villes. Comme la maladie a une période d'incubation avant l'apparition des premiers symptômes, les gens qui fuyaient vers d'autres régions emportaient le mal avec eux et contribuaient à sa propagation. En cinq ans, on estime que la maladie a emporté plus de 40% de la population de nombreuses régions d'Europe! 

L'étude de squelettes comme ceux découverts dans le Lincolnshire devient donc très intéressante pour comprendre les effets physiques de cette maladie et peut-être même les tentatives de traitements au 14e siècle...

Vous avez aimé cet article? Historia vous propose de lire aussi Suprenante découverte d'anciens squelettes enchainés à Athènes et Quelques histoires de cannibalisme.

Spécialisée en histoire ancienne, Evelyne Ferron enseigne l’histoire de l’Antiquité à l’Université de Sherbrooke et à l’Université du Québec à Chicoutimi, ainsi que l’histoire générale au Collège Mérici, à Québec. Chroniqueuse-historienne à la radio et intervenante à la télévision sur des sujets historiques très  variés, elle a le nez constamment plongé dans l'actualité  afin de faire des liens entre le passé et aujourd’hui.

Retrouvez-la aussi sur Twittersur sa page Facebook ou encore sur la communauté Historiophiles.

 

  

 

 

 

 

 

Nouveaux épisodes

Retourner toutes les pierres

La malédiction d'Oak Island s4 é4

Une visite chez Franco

Truck non stop s2 é5

Slip Yoke

Truck non stop s2 é6

QUIZ

Le Canada célèbre son 150e anniversaire et les...
Pour souligner comme il se doit la nouvelle émission d...