VIVRE EN ÉGYPTE À L'ÉPOQUE DES PYRAMIDES | Historia

You are here

VIVRE EN ÉGYPTE À L'ÉPOQUE DES PYRAMIDES

Depuis plus d'une semaine, le ministère des Antiquités égyptiennes expose des documents d'une rareté et d'une valeur incomparables... Les plus anciens papyrus de l'Égypte ancienne, datant de l'époque du pharaon Chéops, qui a fait construire la Grande Pyramide. Intéressons-nous à ces documents uniques et à travers eux brièvement à la vie en Égypte à cette époque!


(Source)

Les papyrus et leur découverte:


Photo: ©Pierre Tallet

L'égyptologue français Pierre Tallet, de l'Université Paris-Sorbonne, a suivi les notes d'un voyageur britannique du XIXe siècle et celles de deux pilotes d'avion des années 1950 afin d'arriver sur le site de Ouadi el-Jarf, près de la Mer Rouge. Lors des premières fouilles en 2011, il y a découvert une trentaine de grottes scellées dans les falaises, réalisant en cours de fouilles qu'il s'agissait d'anciens entrepôts d'un port aujourd'hui disparu. Ces installations dataient de 4600 ans, soit de l'époque de l'Ancien Empire!


(Source)

En 2013, coup de théâtre! Lui et son équipe ont mis au jour quelque chose de rare pour cette époque de l'Égypte ancienne: des papyrus en relativement bon état de conservation. Jetés arbitrairement jadis, il s'agissait de documents de comptabilité datant essentiellement de la Ve dynastie (2498-2345 av. J.-C.), dont certains mentionnaient le chantier de construction de la pyramide Chéops. 


Photo: ©Amr Nabil

Non seulement certains de ces documents racontent-ils le travail dans les carrières de calcaire destiné à la Grande Pyramide, mais ils sont pour le moment les plus anciens documents écrits sur papyrus jamais découverts! Parmi ces précieux documents figure le journal de bord d'un inspecteur de l'État pharaonique du nom de Merer, qui décrit les travaux de chaque jour. 


Photo: ©Amr Nabil

Ces précieux documents, en cours d'étude et de déchiffrement, sont exceptionnellement exposés pour deux semaines au musée du Caire.

Vivre à l'époque de Chéops:


Photo: Seule statuette connue de Chéops

L'époque de celle des bâtisseurs des pyramides s'est étendue de 2686 à 2345 av. J.-C. environ. D'un monde agricole et minier, l'Égypte se transforma alors en un royaume placé sous le signe des constructions, des essais, des erreurs et des innovations. Une vingtaine de pharaons convertirent de simples paysans en des tailleurs de pierre et des constructeurs de machine d'éternité pour leurs souverains, soit les pyramides. 


Photo: Vue du village des travailleurs du plateau de Gizeh ©Evelyne Ferron 

À cette époque, l'Égypte était parvenue à développer un bon système administratif régenté par le pharaon et son vizir, basés dans la capitale qu'était Memphis. Le pays fut divisé en zones administrative appelées des nomes et gérées par des nomarques, soit des fonctionnaires chargés de faire le lien entre l'État et leur région.


Photo: Statue d'un nomarque de la 6ème dynastie, MET

L'économie reposait sur l'extraction de l'or, associé aux dieux, mais aussi et surtout à l'agriculture favorisée par les crues annuelles du Nil. C'est à l'époque des pyramides que furent développées de meilleures techniques d'irrigation qui permirent, par le biais de canaux, de détourner l'eau du fleuve vers l'intérieur des terres afin d'aller chercher le maximum d'espaces cultivables dans une région autrement désertique.


(Source)

Si l'État avait besoin de paysans pour faire fonctionner l'économie agricole et dégager des surplus de céréales pouvant être échangés contre d'autres produits comme le bois par le biais des routes caravanières, il mobilisa à cette époque une importante force de travail pour les chantiers de construction des pyramides et des temples funéraires de pharaons comme Snéfrou, Chéops ou Céphren. Les ouvriers logeaient sur le site et étaient rémunérés entre autres en vêtements, en nourriture et en bière, qui calorique, désaltérait et nourrissait les travailleurs pendant la journée.


Photo: Le revêtement calcaire mentionné dans les papyrus découverts en 2013. Il en reste un petit morceau sur le sommet de la pyramide de Céphren. ©Evelyne Ferron 

La pyramide de Chéops prit environ vingt ans à construire et a nécessité le déplacement estimé de 100 000 blocs de pierre par jour. Les plus imposants ont pu peser jusqu'à 16 tonnes! Les papyrus récemment découverts nous ouvrent une petite fenêtre sur la gestion du travail quotidien dans les carrières de pierres, qui n'étaient pas situées près du chantier de construction même. 

La suite de leur étude nous permettra de mieux comprendre comment le travail des ouvriers était organisé et supervisé afin d'arriver au résultat qui impressionne encore autant aujourd'hui!

Vous avez aimé cet article? Historia vous propose de lire aussi Des artéfacts de la reine Hatshepsout au Canada? et Où se trouve le tombeau de Nefertiti?

Spécialisée en histoire ancienne, Evelyne Ferron enseigne l’histoire de l’Antiquité à l’Université de Sherbrooke et à l’Université du Québec à Chicoutimi, ainsi que l’histoire générale au Collège Mérici, à Québec. Chroniqueuse-historienne à la radio et intervenante à la télévision sur des sujets historiques très  variés, elle a le nez constamment plongé dans l'actualité  afin de faire des liens entre le passé et aujourd’hui.

Retrouvez-la aussi sur Twittersur sa page Facebook ou encore sur la communauté Historiophiles.

 

 

Nouveaux épisodes

Épisode 06

Le lot du diable s1 é6

À la belle étoile

Route 66 s1 é7

Épisode 05

Le lot du diable s1 é5

QUIZ

Vous êtes un mordu du hockey sur glace, un véritable...
Au printemps, on aime se sucrer le bec dans l’une des...

À DÉCOUVRIR

Suivez le parcours de Nicolas, Jean-Loup, François et Norman sur la mythique Route 66
Découvrez les transformations de nos experts!
Chaque métier, en photos et vidéos, d'hier à aujourd'hui!